Comment choisir la structure de votre site pour améliorer son référencement ?

Savez-vous que la structure de votre site Web a un impact majeur sur votre référencement naturel ?

Eh oui, bien structurer votre site aide les robots de Google à bien l’explorer. Et comme ces petits robots visitent pas moins de 20 milliards de sites Internet chaque jour (source HubSpot) autant que leur faciliter la tâche. Ils vous en seront reconnaissants.

Laurent m’a d’ailleurs affirmé que :

La conception Web ne concerne pas seulement son apparence. Il s’agit également de faciliter le parcours de l’utilisateur sur votre site. Pour cela, il est primordial d’optimiser l’arborescence de votre site Internet..

Vous l’avez compris, une bonne architecture facilitant la navigation des visiteurs dans vos pages, c’est aussi un excellent moyen de réduire votre taux de rebond.

Dans cet article, je vous donne quelques astuces pour bien construire la structure de votre site Web afin d’améliorer votre référencement et l’ UX !

Pourquoi bien structurer votre site Web ?

Comme susmentionné, bien structurer votre site Web est capital, aussi bien pour l’expérience utilisateur que pour le SEO.

Pour offrir une meilleure expérience utilisateur et avoir une bonne visibilité sur les résultats de recherche, vous devez tout faire pour faciliter le parcours de l’utilisateur sur votre site.

Quelle que soit la manière dont il a atterri sur votre page Web, via une recherche ou un lien direct, chaque utilisateur doit être en mesure de comprendre ce que vous avez à offrir.

Dans le cas contraire, il risque de quitter rapidement votre page et de consulter un autre site Web, ce qui augmente votre taux de rebond.

D’ailleurs, un taux de rebond élevé indique souvent une mauvaise architecture de votre site Web. Dans ce cas, il est temps de prendre les choses en main !

Concrètement, je parle ici de :

  • Simplifier la structure de navigation. Si vous utilisez un menu déroulant, un seul niveau suffit. Personne ne prend le temps de parcourir plusieurs niveaux de listes déroulantes,
  • Catégoriser votre contenu et vos produits. Vos visiteurs doivent pouvoir parcourir le contenu par catégorie et pas seulement dans l’ordre chronologique. Par exemple, pour un site de e-commerce, les options de recherche et de filtre assurent à vos clients de trouver beaucoup plus facilement ce qu’ils recherchent.

Comment améliorer le SEO de votre site Web avec une bonne structure ?

Pour améliorer le référencement de votre site Web, vous pouvez :

  • Créer des pages “hub”,
  • Proposer un menu de navigation efficace,
  • Et informer Google sur les changements de structure et les modifications que vous apportez à vos pages.

Créer des pages “hub”

Un page hub a pour objectif de faire converger des liens provenant de multiples pages traitant de la même thématique.

Ainsi, si vous avez plusieurs pages sur un sujet donné, alors en jouant sur les liens internes entre ces pages, vous pouvez indiquer aux moteurs de recherche quelles pages sont les plus importantes.

Le nec plus ultra, créez un contenu “cornerstone” qui est relié les autres pages sur la même thématique !

En reliant ces pages à cette page principale, vous montrez à Google que cette dernière est la plus importante pour ce sujet. Ainsi, le moteur de recherche va lui transmettre automatiquement plus de jus de liens.

Ce genre de pratique évite également le plus souvent la cannibalisation entre les pages abordant la même thématique.

Je m’explique.

En effet, vaut-il mieux 3 pages classées sur ce mot-clé en page 3, 4 et 10, ou une seule en page 1 ?

Comment faire ?

Avec la Google Search Console, identifiez les pages de votre site qui reçoivent des impressions pour une même requête. Si vous en trouvez, prenez des dispositions pour éviter cette concurrence. Cela se fait soit en les regroupant ou en travaillant le maillage entre elles de façon à déterminer la page principale, comme indiqué juste au-dessus.

Proposer un menu de navigation efficace

Optimiser votre menu de navigation est un must en termes d’UX !

En plus, c’est un excellent moyen d’aider Google à trouver les contenus les plus importants de votre site Web et de les indexer correctement.

Cela conduira inévitablement à un meilleur classement sur Google.

Informer Google sur les changements apportés à vos pages

Considérez tous les contenus de votre site comme égaux.

Si vous les avez publiés, c’est qu’ils sont tous importants et uniques.

Chacun d’eux a besoin de soins, d’attention et de mises à jour…

Eh oui, de temps à autre, j’apporte des modifications aux pages de #audreytips !

Si c’est aussi votre cas, assurez-vous de garder Google informé sur le contenu de votre site, les changements de structure et les modifications que vous apportez à vos pages.

Cela encourage la réindexation et vous aide à conserver vos positions dans les pages de résultats du moteur de recherche.

Mon conseil : si vous apportez des modifications à vos pages, accédez simplement à la console de recherche Google et renvoyez votre URL pour l’indexation (fonction momentanément indisponible).

Comment créer une bonne arborescence pour un nouveau site Web ?

Dans le cas d’une création d’un site Web, comment souhaitez-vous le structurer ?

Privilégier la structure pyramidale

Généralement, la structure d’un site Web ressemble à une pyramide, avec plusieurs niveaux de contenu :

  • La page d’accueil se trouve tout en haut : c’est un peu comme l’entrée principale de votre site Internet,
  • Ensuite viennent les pages catégories : pages produit, pages service, votre blog d’entreprise… Si cela est nécessaire, vous pouvez les subdiviser en sous-catégories. C’est aussi à ce niveau que vous allez retrouver vos contenus cornerstone qui doivent être reliées si possible à la page d’accueil.
  • Tout en bas se trouvent vos articles ou pages individuelles.

La page d’accueil est également le principal lieu de navigation et permet aux utilisateurs d’accéder aux autres zones de votre site.

Par contre, ne cherchez pas à vouloir tout mettre sur leur page d’accueil.

Non seulement, c’est également déroutant pour vos visiteurs, mais cela dilue le message de la page pour les moteurs de recherche. Ce n’est donc pas la meilleure astuce pour conquérir de nouveaux clients !

Opter pour un menu de navigation simple, clair et précis

Quelle que soit la taille de l’écran (ordinateur, tablette et mobile), le menu de navigation doit être :

Choisissez la simplicité !

Certes, il existe de nombreux sites Web avec une navigation originale et des effets surprenants. Mais pour un site dont l’objectif est la conversion, je conseille toujours de suivre les standards.

Les ergonomes conseillent de ne pas de ne pas proposer plus de 7 choix à l’utilisateur via le menu.

Si vous avez du mal à rester en dessous de 7, pensez au “méga menu” ou optez pour un menu contextuel selon la page. C’est souvent la bonne solution pour les sites de commerce électronique.

La règle est de toujours le rendre aussi simple que possible !

Évitez également d’entasser l’intégralité du plan de votre site dans votre menu, sauf s’il s’agit d’un petit site.

En effet, trop d’informations perturbent les moteurs de recherche et les utilisateurs.

Par ailleurs, 3 niveaux suffisent !

Avec plus de 3 niveaux, les internautes vont se perdre… ce qui m’amène à évoquer la structure d’URL.

Décrire le contexte dans la structure des URL

La structure d’URL en dossiers/sous-dossiers doit également être bien choisie.

Par exemple, www.monsite.com/accessoires/chapeaux/bob-jaune est plus conviviale pour le référencement sur Google que www.monsite.com/bob-jaune-coton.

Pourquoi ?

Tout simplement, parce qu’il définit mieux le contexte !

Utiliser le fil d’Ariane

Utilisez le fil d’Ariane pour que les utilisateurs puissent naviguer facilement à travers les catégories et les pages de votre site Web.

Un fil d’Ariane se trouve généralement en haut d’une page et ressemble à ceci :

Accueil > Produits > Soins capillaires > Shampooing à l’huile d’avocat et beurre.

Utiliser des taxonomies

Si vous vendez du matériel de jardinage, un utilisateur peut vouloir parcourir toutes les tondeuses à gazon d’une marque particulière. Et les taxonomies facilitent ce type de navigation !

Une taxonomie est simplement un groupe de contenu.

Si vous utilisez WordPress, vous les connaissez : ce sont les catégories et les étiquettes.

En ce qui concerne les catégories, comme elles sont de premier niveau et avec une envergure large, elles peuvent donc recevoir aussi des sous-catégories.

Supposons que votre site propose des vêtements, vous pouvez par exemple proposer :

  • Des catégories Hommes, Femmes et Enfants,
  • Des sous-catégories Vêtements, Accessoires et Chaussures,
  • D’autres sous-catégories comme les hauts, les manteaux, les bas, les robes…

Bien qu’elles ajoutent plus de précisions à votre site, attention de ne pas créer des étiquettes de manière aléatoire.

Chaque fois que vous créez une étiquette, elle est archivée en tant que page Web. Soyez donc parcimonieux et organisé !

Ne pas négliger le maillage interne

Les liens internes sont un facteur de classement puissant.

En effet, Google identifie beaucoup de vos pages liées à une page spécifique, il va examiner le contexte et classer cette page comme étant pertinente pour ce sujet.

Alors, n’hésitez pas à créer des liens contextuels entre les pages de votre site Web !

C’est facile aussi, assurez-vous juste de :

  • Créer des liens pertinents entre les pages,
  • Ne pas utiliser le texte pour lequel vous essayez de classer la page comme texte de lien. Travaillez la sémantique de vos liens internes.

Mon conseil : choisissez vos pages les plus importantes sur n’importe quel sujet et créez des liens contextuels vers ces pages.

Cela fonctionne plutôt bien pour les articles de blog, mais soyez prudent avec les pages produit.

En effet, l’objectif d’une page produit est de convertir. Les gens doivent rester sur cette page, et cliquer sur “ajouter au panier”.

C’est pourquoi, les liens contextuels sont en général :

  • Des produits connexes,
  • Des ventes incitatives,
  • Une suggestion de ventes croisées ou de produits groupés,
  • Et des offres spéciales.

Utiliser des pages de destination

Les Landing pages sont fréquemment utilisées dans le cadre de campagnes de publicité en ligne.

En plus, elles sont également optimisées pour correspondre aux mots-clés spécifiques sur lesquels vous misez une enchère sur Google Ads.

Mais les pages de destination sont également un contenu essentiel de la structure d’un site Web pour le référencement.

Cependant, il s’agit d’avoir une approche opposée au contenu cornerstone.

Le contenu cornerstone fournit des informations détaillées et complètes sur un sujet. En revanche, une page de destination ne doit être spécifique qu’au produit avec juste les informations nécessaires.

En outre, un contenu cornerstone peut être long avec quelques milliers de mots, tandis qu’une page de destination ne peut contenir que quelques centaines de mots. Il semble que ça soit le seuil en dessous duquel Google a du mal à classer les pages.

Note : pour ces types de pages, pensez à l’intention de recherche. Répondez-vous à une question précise ? Qu’est-ce que vos utilisateurs s’attendent à trouver ?

Comment mieux structurer un site Web en ligne ?

Vous avez un site Web en ligne depuis un certain temps avec du contenu de qualité. Bravo, mais vous jugez qu’il a besoin d’être mieux organisé.

Alors, intégrez cette amélioration à votre stratégie de référencement en cours.

Voici comment nettoyer la structure du site d’un site Web existant :

  • Supprimer les contenus obsolètes,
  • Vérifier votre menu de navigation,
  • Revoir vos taxonomies,
  • Identifier et éliminer la cannibalisation de mots-clés.

Supprimer les contenus obsolètes

N’ayez pas peur de supprimer des pages entières si elles ne sont plus à jour.

Si elles contiennent des informations obsolètes, vous pouvez les réécrire totalement ou les mettre à jour partiellement.

Ça tombe bien, Google aime aussi le contenu frais.

Si c’est un article de blog que vous mettez à jour, alors republiez-le avec une date de cette mise à jour. De cette, il va se placer en haut de votre flux de blog et gagner en visibilité.

Si vous supprimez du contenu, pensez à définir la redirection appropriée comme une 410 ou une 301.

Mon conseil : ne faites pas trop de redirections et veillez à ne pas créer de lien vers des pages qui sont elles-mêmes redirigées. Cela dilue inutilement votre budget d’exploration.

Vérifier votre menu de navigation

Posez-vous la question si votre menu de navigation correspond bien à vos objectifs commerciaux.

Les pages les plus importantes, menant à vos actions souhaitées, sont-elles accessibles de manière claire depuis la page d’accueil ?

Si vous gérez une boutique en ligne, avoir une page d’accueil statique et la boutique, en tant que telle, accessible uniquement via une sous-page va freiner vos visiteurs.

Si ce n’est pas le cas, rectifiez le tir !

Mon conseil : cartographiez vos pages afin de mieux comprendre l’architecture actuelle et la cible.

Pensez aussi à optimiser votre taux de conversion. C’est l’objectif final, non ?

Revoir vos taxonomies

Les catégories, sous-catégories et étiquettes de votre site Web ont-elles du sens ?

Si non, il faut les revoir !

Sur #audreytips, nous évaluons les nôtres régulièrement. Et nous supprimons et redirigeons les étiquettes qui ne semblent plus pertinentes.

Sous WordPress, il est facile de voir combien de publications ou de pages sont attribuées par catégorie et/ou étiquettes.

Si une catégorie ou étiquette ne regroupe qu’une ou 2 pages, envisagez de la supprimer ou d’y inclure d’autres pages existantes ou à créer..

Essayez également de maintenir un certain équilibre entre toutes vos taxonomies.

Si l’une devient plus importante en nombre que d’autres, cela déséquilibre le site. Alors, divisez ou fusionnez !

Identifier et éliminer la cannibalisation de mots-clés

S’il y a cannibalisation de mots-clés, vous devez vite réagir, au risque d’impacter négativement votre SEO.

La meilleure pratique consiste à créer des articles cornerstone, chacun traitant d’un sujet donné. Optimisez chacun d’entre eux pour sa propre phrase clé et liez les autres pages sur votre site autour de ce sujet vers celui-ci.

Conclusion sur la structure d’un site Web pour le référencement

Que ce soit pour un nouveau site Web ou un site existant, l’arborescence est un élément majeur pour être bien classé sur les SERP.

Vous devez optimiser et soigner la structure de votre site Internet pour améliorer votre référencement.

Pour ce faire :

  • Optez pour une structure pyramidale,
  • Proposez un menu de navigation simple, clair et précis,
  • Construisez un bon maillage interne,
  • Utiliser le fil d’Ariane et des taxonomies…

Bref, assurez-vous que votre site soit bien structuré afin de faciliter la navigation des utilisateurs et des robots d’exploration et d’indexation de Google.

Comment est la structure de votre site Internet ? Vous pensez l’améliorer pour optimiser votre référencement ?

Contenu publié en premier sur audreytips.com

Apprenez comment attirer plus de visiteurs sur le site Web de votre entreprise #Marketing #Digital #entrepreneurs #B2B

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store