Tout savoir sur le Marketing Digital pour un cabinet d’avocats [Guide]

Quel que soit le secteur d’activité, le marketing d’entreprise est totalement différent d’il y a 20, 10 ou même 5 ans.

C’est bien entendu le cas pour les cabinets d’avocats…

Auparavant, vous vous disputiez les meilleures places sur les Pages Jaunes.

Aujourd’hui, Internet a révolutionné la manière dont les clients trouvent et choisissent leur avocat, ce qui a entraîné des conséquences très importantes.

Selon LexisNexis, en 2012 (imaginez aujourd’hui), 76 % des internautes qui ont cherché un avocat l’ont fait en ligne.

Les implications pour un cabinet d’avocats sont conséquentes.

Alors que le contrôle et la connaissance de ce qui se dit en bouche-à-oreille est impossible, les informations que vos potentiels clients peuvent trouver en ligne sont complètement sous votre contrôle.

Comme pour tout domaine d’activité, le Marketing Digital peut paraître complexe pour un néophyte.

Mais la clé est toujours la même : décomposer les éléments essentiels qui constituent l’empreinte numérique de votre entreprise.

C’est un échange que j’ai eu dernièrement avec Benjamin Bertaudon, fondateur de Gallia Lex, une agence de Marketing Digital dédiée aux cabinets d’avocats.

Je lui ai proposé de vous donner un guide complet du marketing digital pour avocat, pour vous aider à démarrer.

Dans ce guide, vous prendrez connaissance des 4 sujets suivants :

  • Gestion de votre réputation,
  • Tenue d’un blog juridique,
  • Optimisation du référencement (SEO),
  • Présence sur les Réseaux sociaux.

1. Gestion de la réputation d’un avocat

Le passage aux avis en ligne

Aujourd’hui, les avocats se trouvent dans une situation très similaire à celle des hôtels, il y a une décennie.

En effet, le bouche-à-oreille est passé des conversations privées vers Internet et donc en ligne et public.

Ils subissent la propagation d’avis en ligne et en conséquence, deviennent préoccupés par un impact éventuel sur leur chiffre d’affaires.

Les hôtels comme les restaurants, ont appris à vivre avec. Les meilleurs arrivent même à tirer parti des avis en ligne.

Faire face à l’inévitable

Certes, aucun système d’avis en ligne n’est parfait. Mais, l’écosystème de réputation aide les consommateurs et les clients à croiser des opinions, avis et jugements.

Nous avons ainsi toutes les informations pour prendre une décision réfléchie afin de choisir à qui faire confiance pour nos besoins juridiques.

Selon Thomson Reuters, 2/3 des utilisateurs sont plus susceptibles d’engager un avocat avec des avis en ligne et c’est même 81 % des utilisateurs âgés de 18 à 35 ans.

D’autres recherches montrent que 88 % des gens font autant confiance aux avis en ligne qu’aux recommandations de contacts personnels (source Bright Local).

C’est pourquoi, en tant qu’avocat, vous devez reconnaître l’inévitabilité de cette tendance et la saisir comme une opportunité.

Il est également important de reconnaître que chaque avocat, même le meilleur, le plus attentif, empathique et exceptionnel, peut recevoir un jour un avis négatif.

Craindre les avis négatifs peut entraîner une paralysie et une incapacité à s’adapter à ce changement important.

Le droit est une affaire incertaine, traitant de questions stressantes où le succès signifie souvent d’obtenir le résultat le moins mauvais possible.

Et les clients, étant humains, sont parfois aux prises avec des attentes déraisonnables.

Au fil du temps et compte tenu d’un volume d’avis suffisant, la teneur globale des avis d’une pratique devrait brosser un tableau précis.

Mais toute critique donnée peut largement manquer la cible.

Accepter cette réalité est la première étape de la gestion de votre réputation en ligne.

Bien élaborées, les stratégies de gestion de la réputation aident les avocats à anticiper les dommages potentiels d’une mauvaise.

En plus, elles créent généralement une dynamique positive quant à la façon dont les clients potentiels perçoivent votre cabinet.

Comment gérer votre réputation en ligne ?

C’est assez simple.

Il existe 3 tactiques principales que les cabinets d’avocats doivent utiliser pour devancer cette tendance et gérer efficacement leur réputation en ligne.

1. Prenez l’habitude de demander des avis

Les avocats les plus aguerris savent que le moyen le plus sûr de se protéger d’un avis négatif est de tout faire pour recevoir régulièrement de nombreux commentaires de la part de leurs clients.

Alors, prenez l’habitude de demander des retours de la part de ces derniers.

Vous trouvez étrange de demander un avis ?

Pourquoi pas l’inclure dans votre procédure de clôture de dossier ou sur votre facture d’honoraires…

Vous avez peur que seuls les mécontents veulent se défouler dans les avis en ligne ?

C’est tout le contraire : les clients satisfaits sont plus susceptibles de laisser des avis.

Cela est d’autant plus vrai que le service rendu est coûteux ou stressant, ce qui est e cas pour tout service juridique.

2. Construisez un “mur de contenu”

Une procédure juridique coûte en général beaucoup d’argent. Alors vos futurs clients désirent obtenir le plus d’informations possibles.

C’est pourquoi une longue liste d’avis ne peut être que profitable. En plus, les avis sont souvent accompagnés d’un commentaire décrivant la qualité de votre service.

Vous en doutez ?

Imaginez un instant que vous n’ayez aucun avis ?

Ou plutôt que vous tombez sur un produit sur Amazon ou un hôtel sur Booking ou un restaurant sur Google Maps sans aucun avis ?

C’est pourquoi publier régulièrement du contenu garantit que tout client potentiel recherchant vos services disposera de cette mine d’informations sur laquelle se fier pour prendre sa décision de vous contacter.

Cela passe par solliciter régulièrement des avis à vos clients, mais aussi en rédigeant des articles de blog, des articles, des guides…

3. Commenter les avis négatifs

Cela peut sembler contre-intuitif, mais une critique négative est généralement une opportunité marketing en or.

Pourquoi ?

Parce que vous pouvez poster un commentaire en réponse à l’avis.

Fait correctement, un commentaire communique la réactivité, l’attention aux avis postés et la force de caractère.

L’astuce consiste à ignorer votre impulsion juridique à réfuter directement le fond de l’avis.

Une approche bien plus efficace consiste à rédiger la réponse en pensant aux futurs lecteurs (clients potentiels).

Pensez à ce qu’ils voudraient entendre.

Montrez-leur que :

  • Vous vous souciez des commentaires même après avoir été payé,
  • Vous voulez faire les choses correctement pour vos clients,
  • Ou encore vous avez de la compassion pour leur situation…

Ensuite, investissez suffisamment du temps et de l’attention dans la création d’un message pertinent.

Une réponse bancale à un avis négatif est bien pire qu’aucune réponse. Cela vous fait paraître sur la défensive.

Pire, si vous révélez des confidences de clients (ou même des non-confidences potentiellement préjudiciables), vous pouvez faire l’objet de mesures disciplinaires.

Les avis offrent un aperçu de votre qualité de service

En utilisant activement les 2 premières techniques, vous êtes sur la bonne voie pour gérer votre réputation en ligne et vous protéger de cet inévitable avis négatif.

Mais gardez à l’esprit que les avis de clients sont en réalité bien plus qu’un simple mal nécessaire à gérer.

Les retours en ligne sont visibles gratuitement en ligne. Ils donnent la manière dont est perçue par les clients votre pratique juridique.

Ils peuvent valider les choses que vous faites correctement et exposer des angles morts dans votre approche lorsque vous fournissez une prestation à votre client.

Dans le passé, cette opportunité d’apprendre était inexistante ou incroyablement coûteuse.

Plutôt que de simplement gérer cela, servez-vous des retours en ligne pour vous améliorer.

2. Tenir un Blog

Construisez votre business en ligne

Les avocats réalisent leur meilleur travail grâce à des relations solides et à une réputation positive de bouche-à-oreille.

Ce constat n’a pas beaucoup changé avec l’avènement d’Internet.

Ce qui a changé en revanche, c’est que les nouvelles formes de communication numérique ont accéléré les moyens de construire des relations et la réputation d’un avocat.

Auparavant, cela prenait 15 ans à un avocat en développement professionnel et commercial. Aujourd’hui, en tenant votre propre blog, cela peut être accompli en 2 ou 3 ans.

Publiez des articles intéressants

Voici quelques astuces pour rendre votre blog intéressant :

1. Développez votre propre stratégie

En soi, lancer un blog n’est pas une stratégie.

La partie stratégique vient des objectifs que vous prévoyez d’atteindre avec le blog, de ce que vous y incluez et de la façon dont vous vous y prenez.

Quand vous élaborez la stratégie de votre blog, prenez bien en compte les 4 points suivants.

Quelles sont vos passions ?

Lorsque vous vous souciez de votre sujet, cela se traduit sur la page et il vous sera plus facile d’écrire.

Si d’autres avocats développent une réputation locale et nationale grâce aux blogs, pourquoi pas vous ?

Quel est votre créneau ?

Les blogs dont la cible est trop large sont difficiles à commercialiser.

En effet, ils ont beaucoup plus de concurrence.

Les niches ne restreignent pas votre pratique.

Elles ouvrent des portes.

Les niches mènent à la réussite.

Décidez dans quel domaine vous voulez exceller et être connu.

Quelle est votre audience ? Vos clients ? Vos clients potentiels ? Leurs sources de référence ? Qu’en est-il des groupes importants qui les influencent ?

Les médias grand public et professionnels, les autres blogueurs, les dirigeants d’associations, les éditeurs et les coordinateurs de conférences sont tous des lecteurs potentiels (et potentiels avocats).

Comment mesurez-vous le succès de ce blog ?

Il ne s’agit pas seulement de trafic et de résultats des moteurs de recherche.

  • Désirez-vous développer votre réseau ?
  • Devenez-vous un meilleur avocat ?
  • Voulez-vous vous forger une réputation d’avocat incontournable dans votre créneau et/ou votre ville ?
  • Drainez-vous non seulement des clients, mais surtout des clients de haute qualité ?

2. Construisez sur des fondations solides

Certains avocats aiment bricoler, d’autres non.

Si vous n’êtes pas du genre bricoleur, demandez l’aide et le soutien d’un professionnel.

Bien que WordPress soit théoriquement gratuit, repeindre la chambre du petit dernier l’est aussi.

Lors de la création de votre blog, vous souhaitez idéalement qu’il soit un élément clé du site Internet de votre cabinet d’avocats.

Le contenu que vous écrivez pour votre blog est ce qui vous aidera à renforcer votre “ autorité “ en tant que juriste et votre “ autorité “ aux yeux des moteurs de recherche comme Google.

Nous aborderons le référencement plus en détail plus loin dans ce guide.

Pour l’instant, considérez le contenu de votre blog comme le moyen par lequel vous pouvez attirer un public difficile à trouver autrement.

Cela dit, même si le contenu de votre blog doit être bien visible, vos informations d’identification professionnelles et les détails des services que vous proposez, y compris vos coordonnées, doivent également être facilement accessibles.

Assurez-vous par ailleurs lors de la création de votre site internet d’avocat de le concevoir et de le développer pour mobile d’abord, puis pour ordinateur.

Un blog optimisé pour les mobiles, de préférence avec un design réactif, est essentiel.

Pourquoi ?

Depuis 2016, l’utilisation des applications mobiles a officiellement dépassé l’utilisation des ordinateurs de bureau dans le monde (source Statcounter).
C’est donc le cas aussi pour vos clients.

3. Écoutez et soyez proactif

Les blogs impliquent un engagement authentique des utilisateurs, ce qui vous oblige à écouter d’abord, puis à écrire.

Mettez en place des outils — comme Feedly et Flipboard — pour suivre les blogueurs, les journalistes et les publications d’actualité.

En plus de ces sources, suivez des sujets pertinents pour votre spécialité juridique.

Référencez et partagez ce que vous avez lu tout en fournissant vos propres idées et commentaires.

Cependant, les reportages sur les litiges, la législation, les réglementations et les actualités ne suffiront pas.

Vous devez ajouter de la valeur.

Les lecteurs veulent savoir ce qu’il y a dans votre tête :

  • Quelle est votre opinion ?
  • Qu’est-ce que cela signifie pour eux ?
  • Quelle est la suite ?

En fonction de votre niche et de votre cabinet, restez toujours un avocat.

Les avocats dans certains domaines de pratique ont développé de nombreux adeptes parce qu’ils prennent position.

Ils défendent la cause des gens qu’ils veulent représenter.

Alors répondez aux questions des clients et des clients potentiels.

Pour chaque personne ayant une question, il y en a des centaines d’autres qui demandent la même chose.

Répondre aux questions montre que vous écoutez et que vous vous souciez des autres.

Vous allez développer un “ capital confiance “ et vous allez être repéré sur Google par des internautes se posant ces questions dans la barre de recherche.

Comme toujours, cependant, soyez attentif aux types d’informations que vous fournissez et aux implications qui pourraient en découler.

4. Pensez à votre audience

Les publications efficaces sont rédigées en pensant à une audience, même s’il s’agit d’une seule personne.

Inventez cette personne dans votre esprit lorsque vous commencez à bloguer.

  • Quelles personnes doivent savoir que vous existez ?
  • Avec qui voulez-vous construire un dialogue ?
  • Avec quels groupes ou secteurs d’activité voulez-vous être mis en relation ?

Si vous atteignez une personne, qui partage ensuite votre point de vue avec d’autres, vous avez atteint un public très ciblé (et potentiellement influent).

N’hésitez pas à prévenir les blogueurs et journalistes influents que vous référencez et citez.

“Par courtoisie envers vous, je voulais que vous sachiez que j’ai partagé votre article sur ABC avec mes lecteurs sur le blog XYZ (partage d’un lien). Merci pour votre très bon travail.”

Vous recevrez un “merci”.

Vous pourriez même avoir l’occasion de vous ajouter réciproquement sur LinkedIn ou de vous rencontrer.

Combien de vos concurrents rencontrent des journalistes d’un journal ou média national pour le déjeuner ?

5. Construisez une équité sociale

Votre blog doit être republié sur Twitter, LinkedIn et Facebook. Et de préférence, pas par vous.

Mais avant de pouvoir vous attendre à ce que les autres partagent votre contenu, vous devez partager leurs publications et leurs récits.

Cela montre que vous vous souciez des autres et pas seulement de vous-même.

Cela aide à établir de la confiance.

Les gens seront plus réceptifs à vos publications sur les réseaux sociaux et partageront vos publications pour vous, si vous avez fait l’effort de leur montrer de l’intérêt.

3. Quel référencement (SEO) pour le site d’un cabinet d’avocats

Les clients doivent vous trouver lorsqu’ils ont besoin de vous

Nous avons mentionné plus haut dans ce guide que 76 % des adultes utilisent Internet pour trouver un avocat.

Ce nombre ne fera que continuer à augmenter.

La question est de savoir comment les clients potentiels utilisent Internet pour trouver des services juridiques ?

Dans la plupart des cas, les moteurs de recherche (c’est-à-dire Google, Bing et Yahoo) sont les moyens les plus simples et les plus accessibles pour trouver des informations.

Les avocats qui comprennent comment les gens utilisent les moteurs de recherche pour trouver des avocats et chercher des réponses à leurs questions juridiques, peuvent gagner facilement de nouveaux clients.

Voici quelques-unes des façons dont les avocats peuvent optimiser leur présence dans les résultats de recherche en ligne pour démontrer leurs connaissances, leurs compétences et leur expérience aux personnes qui les recherchent.

Comment les moteurs de recherche fonctionnent

Avant d’entrer dans les détails sur la manière d’améliorer votre visibilité dans les résultats de recherche, prenons un moment pour discuter du fonctionnement des moteurs de recherche.

L’un des meilleurs endroits pour en savoir plus sur ces derniers est d’examiner le fonctionnement du plus populaire au monde : Google.

Voici un aperçu de la terminologie clé des moteurs de recherche et de la manière dont elles s’appliquent à votre recherche.

1. Crawling

Les moteurs de recherche utilisent des logiciels appelés “crawlers” pour trouver des pages Web.

Ces robots lisent les pages et suivent les liens pour trouver de nouvelles pages.

Ils vont de lien en lien et enregistrent des données sur ces pages Web sur les serveurs de Google.

Qu’ils s’agissent de pages du site web de votre cabinet, d’un blog juridique ou d’autres profils en ligne, pour que ces pages apparaissent dans les résultats des moteurs de recherche, elles doivent être correctement explorées.

2. Indexation

Les moteurs de recherche créent ensuite un index de toutes les pages qu’ils explorent.

Un index de recherche est similaire à un index traditionnel que vous pourriez trouver dans un livre.

Cependant, les index des moteurs de recherche sont beaucoup plus complexes et contiennent beaucoup plus d’informations que les index traditionnels.

Lorsque les utilisateurs effectuent une requête sur Google, le moteur de recherche utilise son index pour renvoyer des résultats.

Si vos pages ne sont pas correctement indexées, elles ne seront pas correctement diffusées dans les pages de résultats de recherche.

Si c’est le cas, vous pouvez consulter Google pour trouver des solutions. Néanmoins, consulter un professionnel n’est pas une mauvaise idée.

3. Résultats

Si vos pages ont été correctement explorées et indexées, elles peuvent être diffusées dans les résultats de recherche de Google.

Mais être éligible à apparaître dans ces résultats et apparaître réellement dans ces derniers, sont 2 choses très différentes.

Les moteurs de recherche utilisent de nombreux facteurs pour décider quelles pages doivent être envoyées pour satisfaire la requête d’un utilisateur.

Ces facteurs peuvent être divisés en 2 catégories générales :

  • Facteurs On-page : signaux de classement que vos pages envoient aux moteurs de recherche.
  • Facteurs Off-page : signaux de classement que le reste du web envoie aux moteurs de recherche.

Lorsque nous cherchons à “optimiser” un site web pour les moteurs de recherche, nous traitons des problèmes qui entrent dans l’une de ces catégories.

Comment optimiser le site web d’un avocat pour les moteurs de recherche ?

Facteurs de classement On-page

Les facteurs On-page incluent toutes les actions que vous pouvez mener sur les pages de votre site internet pour aider les moteurs de recherche à comprendre leur sujet.

Certains des facteurs les plus importants sur la page incluent :

  • URL et architecture du site : ceux-ci doivent donner un semblant logique à l’objet de votre site,
  • Balises de titre : elles doivent indiquer l’objet des pages associées, tout en gardant une description courte et concise (65 caractères ou moins),
  • Contenu du corps du texte : il doit présenter des informations utiles et pertinentes sur le sujet abordé,
  • Structure de liens internes : idéalement, les sujets connexes devraient être liés les uns aux autres, ce qui peut aider les moteurs de recherche et les utilisateurs à se rendre vers les informations les plus pertinentes pour certains sujets de votre site,
  • Vitesse de chargement des pages : assurez-vous que les utilisateurs n’attendent pas lors du chargement de votre site web. Le fait d’attendre encourage les utilisateurs à quitter votre site, ce qui indique à Google que les gens ne sont pas intéressés.

Les optimisations On-page sont nécessaires, mais pas toujours suffisantes, pour apparaître en bonne place dans les résultats des moteurs de recherche.

Cela est particulièrement vrai pour les requêtes de recherche plus compétitives.

C’est là que les facteurs de classement Off-Page entrent en jeu.

Facteurs de classement Off-page

Ces facteurs “Off Page” regroupent tous les critères à gagner en dehors de votre site web que les moteurs de recherche utilisent pour évaluer la pertinence des pages de votre site.

Quand on parle de facteurs Off-page, nous examinons généralement le nombre, le type et la qualité des hyperliens, ou “backlinks”, que votre site reçoit d’autres sites web et/ou réseaux sociaux.

Les liens vers une page sont comme des “votes” pour cette page aux yeux des moteurs de recherche.

Mais tous ces votes de liaison ne sont pas évalués de la même manière.

Les liens provenant de sites et de pages pertinentes, qui font autorité sur le plan thématique ont beaucoup plus de poids que ceux qui ne le sont pas.

Par exemple, un lien du site d’actualités LeFigaro.fr est un “ backlink “ beaucoup plus fort qu’un lien d’un petit site web récemment créé.

Il existe des façons illimitées d’acquérir des liens pour vos pages.

L’un des plus évidents (et celui que vous entendrez le plus souvent) est de simplement créer un excellent contenu auquel les gens veulent réellement se relier.

Bien sûr, c’est souvent plus facile à dire qu’à faire.

Voici quelques méthodes courantes pour attirer des liens vers vos pages :

  • Incluez des liens de profils juridiques vers vos pages,
  • Écrivez des articles sur d’autres sites internet ou bien faites-vous interviewer par des journaux locaux,
  • Publiez des ressources d’informations pertinentes auxquelles d’autres webmasters seraient intéressés (c’est-à-dire avis juridiques, outils, formulaires, documents…).

Facteurs de classement locaux

Les facteurs de classement locaux sont les signaux de recherche qui améliorent la visibilité d’une entreprise dans les résultats de recherche et résultats sur Google Map.

Bien qu’il existe un certain chevauchement entre les facteurs de classement organiques traditionnels et les facteurs de classement de recherche locale, il existe également des distinctions importantes.

Pour apparaître dans les résultats de recherche locale, assurez-vous que le nom, l’adresse et les informations de téléphone de votre entreprise soient cohérents sur votre site ainsi que partout sur le web.

Pensez aussi à enregistrer votre entreprise directement auprès de Google My Business. Ainsi, personne d’autre ne va revendiquer faussement votre entreprise.

Une fois enregistrée, vérifiez régulièrement que les informations fournies sont toujours d’actualité.

Comment les avocats peuvent se démarquer dans les résultats des moteurs de recherche

Nous venons d’aborder l’importance des facteurs On-page et Off-page pour le référencement du site d’un avocat.

Ceux-ci déterminent le placement dans les résultats de recherche globaux.

Mais il existe d’autres composants dans une page de résultats de recherche qui peuvent aider votre cabinet à sortir du lot.

1. Rich snippets (extraits d’avis)

Tactique assez technique, les extraits sont générés par un balisage de données structurées sur votre site web.

Il existe une variété de balisages de données structurées que les avocats devraient envisager pour améliorer leur apparence dans les résultats organiques.

2. Liens annexes (sitelinks)

Google génère des liens annexes pour aider ses utilisateurs.

Il n’affiche que les liens annexes que son algorithme détermine comme utiles pour les utilisateurs.

Bien que vous ne puissiez pas contrôler directement les liens affichés, disposer de pages pertinentes avec un bon maillage interne aide à garantir l’affichage des informations les plus précieuses.

3. Knowledge graph

Les résultats des Knowledge graphs sont basés sur des informations qui apparaissent à côté de la liste classée des sites web.

Ils aident non seulement au référencement, mais aussi les utilisateurs à trouver des informations de contact, des avis et des adresses.

Cela devient particulièrement pertinent lorsque les utilisateurs recherchent spécifiquement votre marque.

4. Annonces de recherche payante Google Ads

C’est un sujet distinct du référencement en tant que tel. Et la publicité Google Ads ne convient pas à tout le monde.

À moins que vous ne puissiez consacrer un temps précieux à la gestion de votre compte Google Ads, je vous conseille de faire appel à un expert dans la gestion de campagnes de recherches payées pour les cabinets d’avocats.

4. Les réseaux sociaux

Développez vos relations

Les médias sociaux sont définis comme : “Sites de réseaux sociaux basés sur Internet qui exigent qu’un individu se joigne et accepte ou rejette les connexions avec des personnes en particulier”.

Un réseau social peut être utilisé comme :

  • Source d’informations pour obtenir et transmettre des informations,
  • Source de distribution pour diffuser vos propres informations,
  • Outil de réseautage avec la possibilité de “ se connecter “ avec d’autres professionnels, et même des clients potentiels.

Pourquoi utiliser les réseaux sociaux ?

C’est rapide. C’est gratuit. Ça fonctionne.

Les réseaux sociaux font partie des différents éléments de la communication numérique d’un avocat.

Selon Lawyer Marketing, 54 % des consommateurs déclarent qu’ils seraient susceptibles d’engager un avocat actif sur les réseaux sociaux.

Ce nombre bondit à 69 % pour les jeunes consommateurs, âgés de 18 à 44 ans.

En réalité, 34 % des consommateurs ont déjà utilisé les réseaux sociaux pour sélectionner un prestataire local.

Fixez-vous un objectif et soyez actif là où votre public cible est présent

Bien qu’il existe une attitude omniprésente selon laquelle les entreprises doivent établir et maintenir une présence sur chaque plate-forme pour réussir, il est parfois préférable de choisir.

Trouvez où se trouve votre public cible et où vos publications auront le plus d’impact et concentrez vos efforts là-dessus.

Votre cabinet d’avocats n’a peut-être pas besoin d’un compte Pinterest ou Snapchat, mais Facebook, Twitter et LinkedIn sont probablement importants.

Choisissez-en quelques-uns, publiez dessus et mesurez leur efficacité, puis limitez votre implication à ceux qui fonctionnent le mieux.

Familiarisez-vous avec les paramètres de confidentialité de Facebook

Facebook fournit la possibilité aux utilisateurs d’utiliser des pages personnelles et professionnelles.

En tant qu’avocat, configurez votre profil personnel sur “privé” avec des paramètres de confidentialité stricts.

Configurez une page d’entreprise distincte, consultable publiquement.

Énumérez les informations de votre cabinet.

Cette page est l’endroit où votre audience va trouver plus d’informations sur vous. C’est également à partir de là que vous pouvez lancer toutes les campagnes publicitaires Facebook.

Évitez de vous vanter ou de mendier

Évitez les pièges qui vous mettent en porte-à-faux avec les règles de publicité professionnelle qui régissent votre profession.

C’est pourquoi, il est préférable de ne pas vous vanter des résultats des affaires précédentes ou de solliciter activement des clients via les réseaux sociaux.

Discutez de contenu juridique

C’est là que le marketing de contenu peut être bénéfique pour votre cabinet, par exemple en donnant quelques conseils juridiques.

En écrivant du contenu de qualité pour les clients potentiels, vous pouvez commencer à recevoir de l’engagement auprès des personnes qui vont garder votre nom à l’esprit la prochaine fois qu’elles auront besoin de vos services.

La qualité plutôt que la quantité

Il n’est pas nécessaire pour votre cabinet d’avocats d’empiler les publications.

Essayez plutôt de faire une publication de qualité par jour qui fera de l’engagement plutôt que 5 ou 10 qui en font très peu.

Le but est de créer un réseau d’habitués et d’augmenter progressivement votre audience.

Montrez de la personnalité

Ne craignez pas de montrer votre vraie personnalité en ligne.

Avec des millions d’utilisateurs sur LinkedIn, Twitter, Facebook, les blogs et Instagram, la seule façon de se démarquer est de développer et d’utiliser ce qui vous différencie.

Comme ont dû vous le dire vos parents, n’ayez pas peur d’être vous-même !

Audrey : merci Benjamin pour ce dossier très pointu sur l’importance du Marketing Digital pour une profession juridique. Je me permets d’ajouter que l’Email Marketing reste le levier le plus efficace. E effet, l’email est un excellent moyen pour votre cabinet d’avocats d’attirer de nouveaux clients ou de rester visible auprès de vos clients présents et passés. Pour cela, une newsletter hebdomadaire ou mensuelle est un excellent moyen pour rester en contact.

Conclusion sur le Marketing Digital pour un cabinet d’avocats

Nous espérons que ce guide du marketing digital pour avocat vous va aider à mettre en place les bases de votre stratégie numérique.

Votre réputation en ligne sera l’image que vous renvoyez à vos potentiels clients.

Y faire attention est aujourd’hui indispensable en 2022.

Votre site internet est votre vitrine, mais doit être accompagné du développement d’un blog, essentiel pour générer du trafic via des mots-clés juridiques choisis judicieusement.

Avec le référencement On-Page et Off-Page, vous allez atteindre les premières positions, vous permettant de trouver de nouveaux clients.

Enfin, les réseaux sociaux comme LinkedIn ou Facebook vous permettront de partager vos publications, mais aussi de mettre en avant l’identité de votre cabinet d’avocat.

Ces 4 points doivent être tous pris en compte pour une stratégie digitale réussie.

Utilisez-vous l’une de ces tactiques pour promouvoir votre cabinet d’avocats ? Laquelle en particulier ?

Contenu publié en premier sur audreytips.com.

--

--

--

Apprenez comment attirer plus de visiteurs sur le site Web de votre entreprise #Marketing #Digital #entrepreneurs #B2B

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
audreytips.com

audreytips.com

Apprenez comment attirer plus de visiteurs sur le site Web de votre entreprise #Marketing #Digital #entrepreneurs #B2B

More from Medium

Putting Food Inspiration at the Center of Your Value Proposition

Half a Billion people-watching stories on Instagram every day!

Here’s How I use Trello for Business

It’s Time to Strike Out More